Super bowl : la grande prestation de Peyton Manning

Le 5 février 2014, dans Super Bowl, par Foot US

Super BowlAlors que Peyton Manning, semblait être perdu sur la scène du football américain, celui-ci a eu encore la forme une fois de plus, pour livrer ce dimanche une rencontre qui pourra faire de lui une icône du Super Bowl. Evoluant dans le club des Denver Broncos où il est reconnu comme un leader de cette équipe de football américain, il est le premier à remporter le Super Bowl avec deux équipes différentes. Malgré son âge un peu avancé de 38 ans, au mois de mars, il ne s’est jamais senti aussi jeune de toute sa carrière footballistique que maintenant. Il était le joueur le plus attendu dans la 48e  finale qui a opposé les Broncos de Denver aux Seahawks de Seattle.

La vedette de Denver, pour la première fois après une totalité de 227 matchs joués consécutivement dans la NFL, a du passer toute la saison 2011 dans les tribunes sans jouer un seul match. Avec les Colts celui-ci avait remporté le Super Bowl en 2007 avant de perdre en 2010 et passer une année sombre. Ce n’est que quelque temps après, qu’il signe un contrat onéreux avec le club Broncos de Denver après son départ du club Indiapolis.

Peyton Manning a aussi gagné dès 2012-2013 avec les play-offs pour Denver, il est sorti deuxième meilleur joueur dans le classement de cette saison. Il faut dire que Peyton Manning est celui qui est issu d’une dynastie respectée en NFL, en d’autre terme, (son père Archie et son frère Eli quater back des New York Giants et double vainqueur du Super Bowl) a tout explosé. Peyton Manning a établit un nouveau record en terme de passes menant à des touch-downs. En une saison régulière, on compte un total de 55.

Avec ses 13 victoires et 3 défaites seulement en une saison, le club de Denver est connu jusqu’ici comme l’une des meilleures équipes au courant de cette saison avec les Seahawks de Seattle, qui se sont finalement qualifié, pour la finale de Super Bowl pour la première fois en 1999, date à laquelle, il remporte son second titre. Son rêve est d’avoir une carrière remarquable, et il pensait que la finale de dimanche lui permettrait non seulement de faire une bonne prestation, mais aussi de remporter le trophée. Pour Peyton Manning, entrer dans l’histoire du Super Bowl était un must. Atteindre si possible le niveau de Joe Montana qui a eu 4 titres avec les Fourty-niners de San Francisco avant qu’il n’arrive en fin de carrière, un objectif à réaliser.

Le meneur de jeu de l’équipe Denver Broncos était conscient de ce qu’un palmarès vaste pourrait donner pour quelqu’un qui a eu une fin de carrière remplie de plusieurs difficultés. Il fallait prendre ce nouveau défi, comme la dernière communion avec ses multiples fans, et même s’il n’a pas réussi à atteindre tous ses objectifs, celui qui est de bien jouer en NFL a été largement dépassé. On retiendra que Peyton Manning, est l’un des exemples à suivre dans le Super Bowl aux Etats-Unis et dans le monde.

LE SUPER BOWL ET TOUT LE FOOTBALL AMERICAIN EN DIRECT SONT DISPONIBLES EN VOUS INSCRIVANT ICI !

Super Bowl

Super BowlDepuis quelques temps, le club de Seahawks de la ville de Seattle est entré dans la galaxie des vainqueurs du Super Bowl. Après avoir été battu par le Pittsburg pour sa première participation il y a huit bonnes années, la franchise de l’état de Washington n’a pas laissé passer sa deuxième chance. A l’occasion de la 48e finale du Super Bowl, les Seahawks de Seattle ont humiliés les Broncos de Denver pour remporter le premier Super Bowl de leur histoire, avec la plus belle des manières, dimanche dernier à East Rutherford dans une banlieue de New York.

Il faut faire comprendre à travers cette victoire, que le club de Seattle était à sa deuxième finale de Super Bowl après avoir perdu la première face à Pittsburg en 2006, il fallait jouer gros pour remporter cette fois, chose qui s’est réalisée sans aucune difficulté, face au club de Denver. Après le coup d’envoi, et à la première action, un joueur de Broncos par manque de communication, rate tout simplement le ballon que lui passe son coéquipier, cette erreur est corrigée par l’équipe de Seahawks, qui ne manque pas d’inscrire son premier but et marque ses premiers deux points de la partie, à la douzième seconde très exactement.

Pour ne pas laisser son adversaire respirer, les Seahawks ont pris largement l’avance dans le deuxième quart-temps avec un touch-down en force de Lynch, et deuxième consécutif à l’interception d’une passe de Manning. La rencontre devient très chaude, le stade vibre au rythme de la joie des supporters des Seahawks qui continuent à pousser leur équipe vers la victoire. Quelques minutes plus tard, le défenseur Malcolm Smith, désigné à la fin de la rencontre meilleur joueur du match, finit par devancer son vis-à-vis et remonte 69 yards pour effectuer un beau touch-down qui donne au club de Seattle une belle longueur à la mi-temps, sur le score de 22 à 0.

De retour de la pause, le joueur Percy Harvin marque un touch-down à nouveau pour le compte de Seahawks en passant en revue toute l’équipe de Broncos bien apathique, score de 29 à 0. Pour les joueurs du club de Seattle, la victoire n’est pas encore assurée, mais ils ressentent cette victoire à leur portée grâce au nouveau touch-down de Kearse, après avoir fait une bonne réception pour avoir 36-0. L’équipe de Denver ne va pas totalement baisser les bras, et vient inscrire son premier touch-down par Demaryius Thomas en toute fin du troisième quart-temps et c’est lui qui, malgré le naufrage de son équipe, a le record de réception au Super Bowl, score 36-8.

Le club de Denver perd cette finale à cause des pertes de balle et des mauvaises réceptions. Le digne score vient consacrer une équipe bourrée de talent, et complète sur toute la ligne, tactique, physique et même administrative. L’on a pu remarquer, que les Seahawks constituent l’équipe la plus jeune à remporter cette compétition. Le match se termine par un cinquième touch-down fait par le club de Seattle qui aggrave la situation de Broncos à 43-8. Il faut mentionner qu’une rencontre n’avait jamais eu lieu sur cette partie Nord des Etats-Unis, du fait du mauvais climat qui y règne.

LE FOOTBALL AMERICAIN ET LE SUPER BOWL EN DIRECT SONT ACCESSIBLES ICI !

match de football américainLe match de football américain entre les Ravens de Baltimore et les Fourty-niner San Francisco a été un duel de haute facture sur le plan sportif, malgré la victoire arrachée de justesse par le club de Baltimore sur le score de 34 à 31. La grande finale de la ligue de football américain aux Etats-Unis a eu lieu le dimanche dernier dans le stade couvert de Nouvelle-Orléans, bien que la rencontre soit confrontée à de multiples difficultés telles que la panne de courant qui est survenue à un moment.

Après son sacre en 2001, les Ravens de la ville de Baltimore ont remporté dimanche dernier leur deuxième Super Bowl. Il faut dire que la franchise du Maryland a largement dominé lors de cette 47e édition de la grande finale de la ligue de football américain. La partie ayant débuté, on a assisté à une panne d’électricité juste après 35 minutes de jeu alors que le club de Baltimore menait sur un score de 26 à 6 et avait la possession de balle. Mais, la partie reprend quelques minutes dès le retour de l’électricité et déjà, l’équipe de San Francisco retrouve ses esprits grâce à cette coupure d’énergie, et risque même de prendre le dessus sur son adversaire, malheureusement, les Ravens ont gardé la tête haute durant cet instant de folie et ont fini par produire un score de 31 à 29. Il existe une pression forte venant de l’équipe de Fourty-niner, qui cherche à revenir au tableau du nul, mais hélas, leur dernier touch-down ne va que les aider à se retrouver juste dans un écart de 3 points des vainqueurs du jour, les Ravens de Baltimore.

A la fin du match de football américain, les deux entraineurs des équipes concurrentes, qui sont des frères, se sont retrouvés et ont eu quelques échanges pour se féliciter mutuellement. Tous fils d’un coach, les frères Harbaugh ont été, si l’on peut le dire, biberonnés par le Super Bowl, puisqu’ils passaient, la majeure partie de leur temps libre sur les multiples terrains, écoutant pendant des heures leur père et ses joueurs lorsqu’il parlait de stratégie de défense et de tactique d’attaque. La différence qui existe entre les deux frères est que l’un deux a fait plus de saisons professionnelles, soit 14 environs de 1987 à 2001 ceci comme quaterback, dans les clubs de Chicago, Indianapolis ou encore dans les Ravens de Baltimore avant de chercher à avoir une carrière d’entraineur. Le frère ainé par contre, n’a pas duré sur les stades comme joueur. Tous deux, sont des adeptes du jeu rugueux c’est-à-dire s’appuyer là où ça fait mal. Il n’a donc pas été question de mettre les liens familiaux au premier plan.

Le joueur Joe Falco qui a gagné près de 287 yards à la passe, a réussi par faire 3 passes de touch-down, et est automatiquement désigné meilleur joueur de la rencontre, qui était aussi le dernier match pour le défenseur de Baltimore nommé Ray Lewis, après avoir effectué 17 saisons au service de cette grande équipe.

REGARDEZ LE PROCHAIN MATCH DE FOOTBALL AMERICAIN EN VOUS ABONNANT AUJOURD’HUI A NOTRE SITE

football USLe nombre de chocs lors des matches de football US est de 13% en un an. Selon le suivi médical de la FNL, 228 cas de collisions cérébrales ont été recensés en 2013. Le règlement ainsi que la culture du jeu ont pris d’autres tournures. La mise en place de ce règlement ainsi que l’élimination des mauvais gestes conduit littéralement à la baisse des cas, a relevé Jeff Miller, le vice-président de la NFL.

Ce dernier souligne que le sport évolue mais qu’il y a encore beaucoup à faire. La NFL a vu mieux de bannir les chocs lors des matches de football américain, casque contre casque. Les anciens joueurs ont commencé à la poursuivre en raison de leur mauvais état de santé, une fois en retraite. La NFL a décidé de leur donner 765 millions de dollars.

Ce football serait devenu dangereux au point où, les parents ont eu peur d’inscrire leurs enfants dans les différents clubs. Une affirmation du NFL rassure que près de 80% des parents sont près à laisser leurs enfants jouer au football américain. Cependant, M. Miller souligne que ce sport pourrait être plus sûr, à cause de la confiance et l’attachement que la population américaine y porte.

Les principales blessures qui ont cours lors de ces parties de football américain sont les suivantes : les courbatures, les élongations, les contusions et les claquages ou déchirures. Cette précédente liste constitue ce qu’on appelle généralement des blessures musculaires.

A côté de ces blessures musculaires, figurent les blessures ligamentaires telles que la tendinite, l’entorse et la luxation.

Pour éviter les blessures, il faut en effet procéder à quelques astuces qui ont fait leur preuve depuis longtemps, mais que les joueurs ne trouvent plus importantes par négligence, et sont les premiers à en payer le prix fort. Deux choses à faire : échauffement et récupération. Il est recommandé aux joueurs de prendre une trentaine de minutes pour s’échauffer. Le plus simple consiste à commencer par du footing pendant 10 à 15 minutes ; ensuite des exercices de proprioception sont les bienvenus pour une stabilisation des articulations.

La dernière étape est nécessairement celle du travail de la partie supérieure du corps, avec des exercices comme des abdos, des pompes, de la tension au niveau des trapèzes ou du gainage.

Parlant de la récupération, elle est tout aussi importante, et les spécialistes pensent même qu’elle s’effectue sur trois plans : mécanique, énergétique et fonctionnelle. En mettant toutes ces recommandations en pratique, on s’éloignerait très facilement du drame que l’on vit tous les jours sur les aires de jeu lorsqu’il s’agit du football américain. Au lieu de jeter l’opprobe sur un sport qui n’a rien de dangereux si l’on s’entoure de toutes les assurances sus-évoquées. Aux parents, il est recommandé d’encourager les enfants à s’adonner à la préparation physique avant toute partie de jeu, ce qui est de nature à limiter véritablement les cas indésirables.

Ceci va en droite ligne avec les efforts fournis par la NFL, dans sa politique de promotion du football américain et de lutte contre les blessures au cours des matchs.

VOUS ETES FAN DE FOOTBALL US ? N’ATTENDEZ PLUS, INSCRIVEZ-VOUS ICI DES MAINTENANT POUR REGARDER LE FOOTBALL US EN DIRECT !

football us

football américainLe football américain est à la fois compliqué et simple. L’un de ses principes fondamentaux est de gagner le terrain. Ses règles sont parfois obscures, et pas prévues à l’avance. Le football us repose sur quelques principes provenant des autres sports. La notion des Downs qui est une progression par série de tentatives, spécifie la règle principale du jeu. Loin de penser que c’est un spectacle fabuleux comme beaucoup peuvent le croire ;  ce  jeu fait intervenir  des plans d’action bien définis.

Il se joue sur un terrain de 10 yards, et à chaque extrémités se situe la zone d’embut de chaque équipe et des poteaux presque semblables à ceux du rugby. Le temps de jeu effectif est de 60 minutes réparties en 4 quarts temps de 15 minutes chacune. Les équipes se bousculent de gauche à droite entre le 2e et le 3e quart temps, la prolongation de 15 minutes est essentielle quand il y a égalité. Le premier à marquer gagne le jeu. Chaque équipe en fonction de l’escouade défensive, offensive, ou spéciale forme un effectif de 53 joueurs.

L’équipe doit être avancée et dispose généralement de 4 tentatives pour évoluer dans le jeu. Une action de jeu prend fin au moment où le porteur de ballon est plaqué au sol, et c’est de cet endroit que son  équipe va démarrer l’action  suivante. Le but de touchdown comme dans tout sport collectif est de marquer des points selon différents méthodes adoptées.

Comme on peut l’imaginer, il existe dans le football américain un important nombre d’icones, comme dans le football, le basketball ou tout autre sport collectif. Il y a aussi à côté de ces derniers, une vague d’oubliés, et l’année 2014 affiche à son compteur au Pro Bowl, des noms qui ont fait fureur dans les pelouses.

Lavonte David le linebacker des Buccaneers apparaît en tête du peloton, lui qui a attrapé tout ce qui passait  dans  son périmètre en 2013, avec un record de 137 plaquages, 6 sacks, 2 fumbles forcés et 5 interceptions.

Kiko Alonso, un autre linebacker mais des Ducks cette fois-ci, a littéralement explosé cette année avec des lignes statistiques pleines, c’est sérieux candidat au titre de Rookie défensif de l’année. Alonso aurait  légitimement mérité sa place  au  détriment de  Patrick Willis, qui a sans doute profité des performances de  son équipe et d’une solide réputation. Il a marqué un score de 145 plaquages, 4 interceptions, un fumble forcé et 2 sacks.

Alshon Jeffery n’est pas resté à la traine, avec 86 réceptions, 1341 yards et  7 touchdowns, il s’est hissé parmi les meilleurs de cette saison.

Muhammed Wilkerson  avec un record de 62 plaquages, 10,5 sacks , 2 fumbles forcés et une interception pour la  forme, et il s’est positionné comme un candidat solide.

La position de quarterback de Nickfoles  est probablement celle ou  la réputation et les performances des années précédentes influencent le plus les votes. Malgré une mauvaise saison, il sera encore pro bowler de cette année. Ayant eu, 2628 YARDS, 25 touchdowns, 2 interceptions et 118.7 d’évaluation.

TOUT LE FOOTBALL AMERICAIN EN DIRECT, C’EST SUR CE SITE !

black panthers football americainLe football américain en France se situe aux antipodes du football classique aux Etats Unis si tant est que chacune des disciplines sportives se trouvent être la plus populaire dans l’un ou l’autre pays. En tout état de cause, la XIXe édition du championnat de France de football américain a connu son apothéose ce samedi 22 juin 2013. Du moins, le théâtre de cet événement a eu lieu au stade de Charléty dans une enceinte pleine à craquer avec un parterre important d’invités et surtout que l’entrée était libre et gratuite. Les Blacks Panthers ont été sacrés au terme d’un match qui a connu une ambiance festive. Le dénouement du championnat de France Elite 2013 surnommé sous d’autres cieux le Casque de diamant a tenu les amoureux de ce sport en haleine toute une saison durant avec son lot d’innovations liées à la promotion de ce dernier dans un pays où il cherche encore à écrire son nom en lettre d’or.

En effet, l’un des faits marquants de cette fin de saison reste et demeure le recours au bénévolat par les organisateurs de cette grande messe du football américain qui ont bien voulu mettre les petits plats dans les grands aux fins de réussir ce dernier challenge. Beaucoup d’observateurs avertis pensent en filigrane que la réussite du Casque de Diamant 2013 doit son succès à la participation active des bénévoles qui n’ont ménagé aucun effort pour rendre la fête belle. En clair, tous ces hommes de très bonne foi ont joué un rôle de grande envergure pendant ce classique du football américain en France. Chacun a apporté de manière exemplaire sa pierre à l’édifice de la finale de cette édition. Grâce à leur dynamisme, toutes les attentes liées à cette opération de charme ont été comblées avec bravoure.

Tout aussi, il faut signaler que l’attraction majeure de cette ultime étape est sans doute le concours de la « Meilleure Mascotte Casque de Diamant 2013 » qui s’est déroulé à la pause de cette rencontre palpitante qui opposait les meilleurs clubs du championnat de France de football américain. Cette épreuve n’était autre qu’un exercice pour rendre un vibrant hommage aux différentes mascottes qui sont appréciées par le public et constituent un temps soit peu la plaque tournante de l’animation dans toutes les arènes sportives. Ce fut un spectacle de grand jour qui a émerveillé le public.

Enfin, le Casque de Diamant 20134 a vu la victoire des Blacks Panthers de Thonon-les-Bains sur le Flash de la Courneuve sur un score sans appel de 14-00. C’est alors le tout 1er titre des coéquipiers de Stephen Yepmo après avoir connu trois cruciaux échecs au même stade de la compétition. Le flash n’a pas pu réagir aux assauts des Blacks qui ont mis fin au suspense à trois minute du terme à travers l’américain Alex Thomas qui a inscrit un touchdown de 70 yards. Bien qu’étant 1er de la saison régulière avec 7 victoires d’affilée, le Flash n’a pas honoré son statut de favoris lors de cette finale du championnat de France de football américain. De ce fait, les acteurs se sont donné rendez-vous pour la saison prochaine.

 

casque d'or football americainLe Casque d’or est un tournoi dont l’objectif 1er trouve sa raison d’être sur l’accession des clubs d’honneur en division majeure. La fédération française de football américain a eu l’idée de préparer les valeurs sûres du football américain dans un pays multisports comme la France. Cette étape est un réel examen de passage pour le Casque de diamant et permet surtout de solidifier ce championnat. L’édition 2013 du championnat de 2e division s’est déroulée à travers toutes les provinces du pays. Toutefois, les favoris ont tenu leur rang puisqu’ils ont animé le championnat de bout en bout nonobstant la modicité des moyens de certains clubs. En tout état de cause, les Centurions de Nîmes ont brûlé la politesse aux météores de Fontenay-sous-Bois à la suite des play-offs qui ont regroupé tous les meilleurs clubs de chaque conférence.

En effet, les play-offs ont débuté les 25, 26 mai 2013 avec la déculottée infligée aux Corsaires par les Gladiateurs sur un score sans appel de 34 à 9. Par la suite, les Météores ont eu maille à faire pour se débarrasser des Caïmans seulement avec 2 points d’écart. La conférence sud quant à elle va ouvrir le bal avec les Argonautes classés 1er de la poule A qui se sont facilement imposés devant la formation des Warriors par 44 à 14. Dans l’autre demi-finale, les Centurions ont balayé les Ours non sans souffrir avec un peu plus de 20 points d’écart.

Par contre, les finales dans les différentes conférences ont été très relevées.  De ce fait, la date du 8 juin restera à jamais gravée sur dans la mémoire des amoureux ou mieux des observateurs du championnat de football américain de 2e division. Il s’agit de la finale de la conférence Nord avec la victoire sur le fil des Météores sur les Gladiateurs dans un match à haut suspense. La finale de la conférence sud a été elle aussi disputée à l’image de la 1ère puisque les Centurions et les Argonautes se sont neutralisés jusqu’aux derniers instants de la rencontre avant que les 1er ne s’illustrent au final. Les barrages de montée en Casque de diamant ont sur un effet de surprise vu la victoire des clubs de 2e division sur ceux de l’élite que sont les Spartiates et les Centaures.

Pour faire bref, la finale de l’édition 2013 du Casque d’or a été très disputée dans la mesure où le score final reflète l’intensité de la rencontre. Il faut de même signaler que les Centurions de Nîmes ont eu la vie sauve grâce à un dernier touch-down réussi à la dernière seconde du match. En fait, la date du 30 juin marque la fin de la saison du football américain dans la division d’honneur. Par contre, les 2 équipes finalistes sont promues en championnat de France <<Elite>> au vu de leurs performances. Dans le même cas, les Centurions de Nîmes sont déclarés champions de France de 2e division de football américain grâce à leur victoire sur les météores par un score de 29 à 26.

football americain EuropeRendu à sa 13ème édition, le Championnat d’Europe Junior de Football Américain se jouera une fois de plus cette année, et mettra aux prises les meilleures sélections continentales de cette discipline qui de jour en jour fait courir de nombreux sportifs et surtout les jeunes. L’évènement de cette année est prévu pour le mois d’août 2013 et doit s’étendre du 23 au 25 du même mois. Ce seront des moments d’intenses réjouissances pendant lesquels la jeunesse sera en ébullition. Un sport que plusieurs reconnaissent comme assez viril, et nécessitant beaucoup de poigne et de vivacité si l’on veut émerger dans sa pratique, et donc une aubaine pour ceux qui veulent s’affirmer.

La compétition verra la participation de l’équipe de France qui doit justement affronter en phase qualificative ce 3 août 2013, la sélection nationale russe qui a confirmé sa participation, après son retirement récent de l’organisation de cette compétition sur son sol, suite à la pluie de météorites qui s’étaient abattus dans certaines zones préalablement pressenties pour l’organisation de certains matchs. Les autorités ont conclu qu’elles n’étaient pas en mesure de réaliser à temps les travaux de réfection des infrastructures endommagées, vu le coût exorbitant que cela représenterait. C’est donc à juste titre que les villes de Düsseldorf et de Cologne en Allemagne, ont été choisies par l’IFAF pour la tenue du tournoi qui se jouera en demi-finales et finale.

La première demi-finale connait déjà les protagonistes, il s’agira du vainqueur en titre qui n’est rien d’autre que l’Autriche, au pays organisateur c’est-à-dire l’Allemagne, il faudra attendre le 3 août pour connaitre les deux autres demi-finalistes. En effet, la France rencontrera la Russie et la Suède s’opposera au Danemark. L’équipe de France a d’ores et déjà convoqué ses 59 joueurs pour un stage au terme duquel 45 seront retenus pour la rencontre en question. Les fans attendent beaucoup des bleuets, qui ont pour ambition de remporter le titre de cette année. L’on sait qu’elle possède des talents de renom, malgré leur jeune âge. C’est le cas du défenseur Enzo Rosani, ou Axel Dessande qui évolue à l’Ours de Toulouse.

La plus part de ces joueurs affichent un moral haut, à quelques jours de la compétition. Il sera opportun pour ces jeunes de faire preuve de beaucoup de sérieux, pour aborder la compétition avec la hargne qu’on leur connait. Le match des barrages du 3 août va permettre au coach de finalement maîtriser davantage ses poulains, pour pouvoir livrer au public un spectacle d’envergure, sur la pelouse du stade Grand Marais à Amiens, qui brillera de mille feux ce jour là. Cet été sera tout simplement riche en activité footballistique. Les tricolores seront de la partie, avec enthousiasme. La Russie s’est vite remise de l’émotion qui l’a secoué suite aux gaffes qu’ont causées les météorites qui l’ont privée de l’organisation de cet évènement important, elle aussi compte prendre le taureau par les cornes au cours de cette rencontre.

Vivement que le 3 août arrive à grandes enjambées, afin que les appétits des amoureux du football américain soient servis au-delà de leurs attentes.

football américain EurobowlLa Ligue Européenne de Football est la compétition qui regroupe toute la crème du football américain en Europe. Tous les clubs européens de football américain rêvent d’y participer,  tellement ce tournoi est prestigieux. Il est annuel et regroupe toutes les équipes issues des fédérations membres de l’EFAF qui se sont positionnées comme championnes ou vice-championnes au niveau national, et c’est l’Eurobowl qui est l’étape finale qui seule détermine qu’elle club de football américain est au sommet de l’Europe. La première édition s’est déroulée en 1986 et a vu la victoire du Taft Vantaa sur le Bologna colombes au titre de l’Eurobowl I. le grand nombre d’équipes y participant rend la compétition plus difficile, et seul le meilleur est susceptible de gagner le trophée final, ce qui n’est pas chose aisée.

Au cours des années 1990, les équipes allemandes ont assis leur domination sur l’Eurobowl. Tout a commencé avec les deux fulgurantes victoires successives des London Olympians en 1993 et 1994. Le Düsseldorf Panther a pris le relais l’année suivante, puis l’on a vu surgir par trois fois, les Diables Bleus de Hambourg, de 1996 à 1998. Cette belle série s’est poursuivie jusqu’en 2005 par la victoire de Hamburg.

Les Vikings de Vienne sont arrivés pour la première fois en demi-finale de la compétition en 2003, en mettant un terme à l’hégémonie italienne. Lors d’une rencontre échaudée contre la sélection des Lions de Bergame, à la surprise générale des plus de 20 000 spectateurs qui prirent part à cette partie mémorable. C’est l’Allemagne qui arriva tout de même au sommet des marches de cette compétition, avec son club Braunschweig. Qui était à son deuxième titre depuis 1999.

Les années de domination autrichienne commencent en 2004 jusqu’en 2007, avec le club Vikings qui rafle la mise quatre fois de suite. C’est en 2008 que les Tyrol Raiders remportent pour la première fois le trophée européen en battant en finale les Vikings  de Vienne.

C’est donc une belle revanche que les vikings ont pris sur les Raiders le weekend dernier, en laminant sans aucune autre forme de procès les Raiders, 37 contre 14 la rencontre a débuté sur les attaques répétées des Raiders, qui décidément voulaient prendre par surprise leurs adversaires. Mais ils ont eu en face d’eux, une équipe bien coordonnée dans son compartiment défensif, et qui a su repousser toutes les attaques des Raiders.

L’attaque des Vikings a alors entrepris de presser la défense adverse sous les accélérations fatales de Jesse Lewis et la soif de marquer de Laurinho Walch. Le premier quart-temps de cette rencontre arrive avec un échange de punt. Sous la supervision de Shuan Fatah, les vikings asphyxient la défense des Raiders avec des remontées de Gross et ses passes de 30 yards qui rendent impuissants les adversaires.

La riposte recommence vers la fin de la partie, avec des actions d’envergure de Jaycen Taylor, qui profite d’un kick-off de 40 yards pour marquer à nouveau. Les minutes qui vont suivre seront décisives, mais les vikings resserrent en défense en regardant le coup de sifflet final. Le titre est conquis, et la soirée se poursuit dans la joie.

Football Américain FranceL’an prochain, les fans du football américain seront heureux de visionner à travers leur petit écran ou en direct sur internet, le championnat d’Europe Senior de football américain, qui aura définitivement lieu en Autriche, une grande nation de cette discipline en Europe. C’est en tout cas ce qui découle de l’actualité à la fédération européenne. Des moments très attendus en perspective, et un public toujours aussi demandeur d’actions fantastiques. Les villes de Vienne, Graz et St Pölten accueilleront l’évènement en grande pompe. On n’en attend pas moins d’une compétition d’une envergure pareille. Me bruit des casques se ferra encore sentir dans les pelouses qui seront apprêtées pour la circonstance.

Le championnat d’Europe Senior de football américain en 2014 sera constitué de six nations, et se débutera le 30 mai pour s’achever le 7 juin de la même année. Trois stades sont supposés accueillir les matchs. Les stades choisis sont déjà connus, il s’agit entre autres du Stade NV Arena de St Pölten ou ville de Saint Hippolyte en langue française, ainsi que le stade UPC Arena de Graz qui ouvrira sa pelouse aux rencontres comptant pour la phase de poule. Quant à la finale, elle est censée avoir lieu au Ernst Happel Stadium de la capitale autrichienne, tout juste un remake de la coupe du monde précédente.

L’équipe d’Allemagne est championne d’Europe en titre, et elle se déploiera sur la pelouse du St Pölten face à la Suède et la Finlande, qui occupent de manière respective, le 4ème et le 5ème rang du tournoi précédent. La France fera partie de l’épopée Autrichienne de cette année, et sa sélection évoluera du côté du Graz Stadium. Elle a comme adversaire, le pays organisateur c’est-à-dire l’Autriche, ainsi que le vainqueur du groupe B qui aura lieu en Italie dans l’intervalle du 31 août au 7 septembre 2013. Ce tournoi d’Italie regroupera plusieurs équipes d’Europe, à savoir : l’Italie, le Danemark, la Serbie, la République Tchèque, le Royaume Uni et l’Espagne.

Sur le plan de la chronologie, il est important de souligner que le tout premier championnat d’Europe Senior de football américain a eu lieu en 1983, mais nous ne serons qu’à la 13ème édition en 2014. Pour le moment, la sélection nationale finlandaise demeure l’équipe qui a le plus de titres remportés, cinq plus précisément. L’Italie, l’Allemagne et le Royaume-Uni  se partagent la deuxième position au classement des nations les plus titrées du championnat d’Europe Senior de football américain, avec deux trophées chacune. Quant à la Suède, elle est déjà arrivée une fois seulement au sommet du podium continental, et la France en ce qui la concerne, cherche toujours ce titre.

On comprend pourquoi la Fédération Française de Football Américain a mis les petits plats dans les grands depuis quelques mois, en commençant à préparer la compétition avec l’équipe fanion, à travers des rencontres amicales qui permettent au coach de prendre la température de ses joueurs à quelques mois du coup d’envoi de la compétition, et l’on peut espérer que l’édition de l’an prochain sera porteuse de beaucoup de succès à l’endroit des tricolores.