football américainLe football américain est à la fois compliqué et simple. L’un de ses principes fondamentaux est de gagner le terrain. Ses règles sont parfois obscures, et pas prévues à l’avance. Le football us repose sur quelques principes provenant des autres sports. La notion des Downs qui est une progression par série de tentatives, spécifie la règle principale du jeu. Loin de penser que c’est un spectacle fabuleux comme beaucoup peuvent le croire ;  ce  jeu fait intervenir  des plans d’action bien définis.

Il se joue sur un terrain de 10 yards, et à chaque extrémités se situe la zone d’embut de chaque équipe et des poteaux presque semblables à ceux du rugby. Le temps de jeu effectif est de 60 minutes réparties en 4 quarts temps de 15 minutes chacune. Les équipes se bousculent de gauche à droite entre le 2e et le 3e quart temps, la prolongation de 15 minutes est essentielle quand il y a égalité. Le premier à marquer gagne le jeu. Chaque équipe en fonction de l’escouade défensive, offensive, ou spéciale forme un effectif de 53 joueurs.

L’équipe doit être avancée et dispose généralement de 4 tentatives pour évoluer dans le jeu. Une action de jeu prend fin au moment où le porteur de ballon est plaqué au sol, et c’est de cet endroit que son  équipe va démarrer l’action  suivante. Le but de touchdown comme dans tout sport collectif est de marquer des points selon différents méthodes adoptées.

Comme on peut l’imaginer, il existe dans le football américain un important nombre d’icones, comme dans le football, le basketball ou tout autre sport collectif. Il y a aussi à côté de ces derniers, une vague d’oubliés, et l’année 2014 affiche à son compteur au Pro Bowl, des noms qui ont fait fureur dans les pelouses.

Lavonte David le linebacker des Buccaneers apparaît en tête du peloton, lui qui a attrapé tout ce qui passait  dans  son périmètre en 2013, avec un record de 137 plaquages, 6 sacks, 2 fumbles forcés et 5 interceptions.

Kiko Alonso, un autre linebacker mais des Ducks cette fois-ci, a littéralement explosé cette année avec des lignes statistiques pleines, c’est sérieux candidat au titre de Rookie défensif de l’année. Alonso aurait  légitimement mérité sa place  au  détriment de  Patrick Willis, qui a sans doute profité des performances de  son équipe et d’une solide réputation. Il a marqué un score de 145 plaquages, 4 interceptions, un fumble forcé et 2 sacks.

Alshon Jeffery n’est pas resté à la traine, avec 86 réceptions, 1341 yards et  7 touchdowns, il s’est hissé parmi les meilleurs de cette saison.

Muhammed Wilkerson  avec un record de 62 plaquages, 10,5 sacks , 2 fumbles forcés et une interception pour la  forme, et il s’est positionné comme un candidat solide.

La position de quarterback de Nickfoles  est probablement celle ou  la réputation et les performances des années précédentes influencent le plus les votes. Malgré une mauvaise saison, il sera encore pro bowler de cette année. Ayant eu, 2628 YARDS, 25 touchdowns, 2 interceptions et 118.7 d’évaluation.

TOUT LE FOOTBALL AMERICAIN EN DIRECT, C’EST SUR CE SITE !

Laisser un commentaire